Entretien chorégraphique 

 

Chorégraphe et danseur l'œuvre 

Création 2020

Jean-Christophe Paré

Jean-Christophe Boclé

Les météores de François Raffinot, Châteauvallon 1993 © Guy Thouvignon

"Un fil qui se continue".

Un chorégraphe et un danseur à l'œuvre

 

Entretien chorégraphique est une proposition où l’on danse, parle de la danse, des danses et de la manière dont elles se forment. Dès son entrée le public se retrouve dans l'espace-temps de d'une danse en cours d'élaboration. C'est entre le chorégraphe et l' interprète le moment mystérieux de la recherche, de la mise en oeuvre, de l'écoute intérieure et de son incarnation. Gestes et mots traduisent les intentions, éveillent la curiosité, donnent à voir, à ressentir, à imaginer. Les paroles échangées entre les deux protagonistes deviennent progressivement audibles des spectateurs.

 

Il s'agit à ce moment là d'éclairer l'acte créatif, de le faire apparaitre au public comme résultant de nombreux paramètres. Les intentions du Jean-Christophe-chorégraphe et les mémoires multiples du Jean-Christophe-interprète révèlent un jeu d'interactions, d'adaptations, voire de négociations qui donne forme à la chorégraphie. En échos multiples, le vécu des danses et des réflexions de Jean-Christophe Paré avec d'autres chorégraphes* ressurgit, questionnant et complétant la chorégraphie en cours. C'est l'indispensable aparté dansante où se traite la diversité des approches chorégraphiques et la manière dont les mémoires gestuelles nourrissent l'acte de création. 

Revenant à la danse initiale en cours, passant du plateau à la salle, le chorégraphe, riche de nouvelles résonances, prolonge maintenant le travail avec l'interprète, retrouvant la place de premier spectateur et transformant de ce fait les spectateurs en potentiels chorégraphes ! A l'écoute de leurs réflexions la danse se modèlera à nouveau. Chacune, chacun, devenant concerné par cette vibration bien particulière que diffuse une danse en train de s'écrire. 

 

Entretien chorégraphique est un événement à chaque fois renouvelé à l'écoute du lieu d'accueil et de ses publics.

 

Une chorégraphie spécifique issue des matières travaillées au fil des répétitions et des présentations d'Entretien chorégraphique sera créée pour Jean-Christophe Paré. Cette chorégraphie servira de fondement aux ligne multiples du projet PARTITION  un à quatre interprètes, qui sera développé en résonance avec les suites pour violoncelle "espacées" de Jean Sébastien Bach, jouées par Elena Andreyev.

Production : EKTOS

Co-production : micadanses - ADDP, Paris

Soutiens : Théâtre Firmin Gémier/La Piscine, Châtenay-Malabry ; MA scène nationale, Montbéliard ; Théâtre de Beaune, Conservatoire de Musique et de Danse de Châtenay-Malabry ; CRI d'Antony

 

 

 

 

 

Jean-Christophe Paré

C’est au sein du Ballet de l’Opéra national de Paris que Jean-Christophe Paré ouvre le premier acte de son parcours de danseur interprète. Nommé Premier danseur en 1984, il n’en décide pas moins de défendre, au sein du Groupe de Recherche Chorégraphique de l’Opéra de Paris (dès 1981), la possibilité d’ouvrir de nouvelles voies d’exploration du travail de l’interprétation. Il collabore avec de nombreux chorégraphes issus de courants aussi divers que la modern’ dance (P.Taylor ; J.Limon ; T.Tharps), la post-modern dance américaine (A.Nikolaïs ; C.Carlson ; M.Cunningham ; D.Gordon ; K.Armitage ; D.Dunn ; A.Degroat ; L.Childs), la jeune danse française (D.Bagouet ; F.Verret ; R.Chopinot ; P.Découflé ; D.Larrieu ; K.Saporta), la danse expressionniste allemande (S.Linke) et plus tardivement, les danses renaissance (A.Francalanci) et baroque (F.Lancelot). Il met ce socle de connaissances multiples au service de son expertise des projets danse en intégrant le service de l’inspection danse du ministère de la culture (2000-2007). Il y puise les sources de la conception des projets pédagogiques qu’il met en œuvre lorsqu’il dirige les départements danse de l’école nationale supérieure de danse de Marseille (2007-2011) puis du Conservatoire nationale supérieur de musique et de danse de Paris (2014-2018). De ses expériences de concepteur de cursus de formation de danseur dans l’enseignement supérieur, il conserve le goût pour une transmission des œuvres croisant les problématiques propres aux processus d’écriture contemporaine.

Jean-Christophe Boclé

(voir équipe artistique)

Dossier Compagnie

Répétitions au Théâtre Firmin Gémier/La Piscine, Châtenay-Malabry, juillet 2020 © Marie Maquaire

Entretien Chorégraphique Travail préparatoire Théâtre Firmin Gémier la Piscine     Juillet 2019

Répétitions au Théâtre Firmin Gémier/La Piscine, Châtenay-Malabry, juillet 2020 © Marie Maquaire

Entretien chorégraphique 1 MICA   - Festival  Bien fait! 16/09/2020 micadanses

© 2020 Cie EKTOS - France - ektos.co@gmail.com 

  • Facebook Social Icon